Portail WG » Wiki » Autres articles » Jeux divers

   
 

Guide minecraft


Minecraft guide
Découvrez les secrets du jeu culte Minecraft !

Voici le détail des étapes à franchir pour tuer l'enderdragon dans Minecraft en mode hardcore. Vous pouvez éventuellement de faire n'importe laquelle de ces actions en mode creative sans avoir accompli les étapes précédentes mais le plaisir ne sera pas intact ; le mode survival, par la possibilité qu'il apporte de changer le niveau de difficulté en peaceful (donc de se débarasser des mobs hostiles) ne sera pas aussi gratifiant ; ce sera seulement lorsque vous aurez occis le boss du jeu sans jamais être mort et en ayant maintenu la difficulté à son niveau maximum que vous pourrez dire sans mentir que vous avez fini Minecraft.

Peu importe votre seed, l'important est d'activer la génération des structures que sont les villages, ravins, mineshafts, strongholds et autres forteresses ; sans cela, vous ne pourriez accéder à l'End, qui est la demeure du boss. A votre arrivée dans le monde, le jour débute ; vous disposez de dix minutes avant la tombée de la nuit pour vous mettre en sécurité et trouver de quoi manger.

Vous pouvez courir au gré de vos impressions et tuer à coups de poing vaches, cochons et poulets pour trouver de quoi subsister ; mais il vaut mieux d'abord récolter du bois, en frappant le tronc des arbres qui vous environnement. Grâce aux planches que vous pourrez en tirer, vous produirez votre première crafting table. Ensuite, vous disposerez d'un carré de trois cases sur trois pour combiner les éléments dont vous disposez (le bois notamment). A partir de cela, vous pourrez fabriquer toutes les choses de Minecraft (notamment les outils) pour peu que vous ayez les éléments adéquats. 
Commençons par la hoe : elle permet de labourer la terre pour y planter les seeds de blés récoltées en détruisant des hautes herbes, ou des seeds de melon ou de citrouille dénichées dans les coffres des donjons. A moins d'utiliser du meal bone produit à partir d'os de squelettes, le blé mettra un certain temps à pousser, qui dépendra notamment de la lumière à laquelle il est explosé. Une fois récolté, il servira à produire directement de  la nourriture (du pain, ou des cookies ou un gâteau si vous avez sucre, lait et cocoa bean) ou indirectement, en permettant la reproduction des vaches, cochons, poulets et moutons ; ce qui confère en plus de la nourriture du cuir, des plumes et de la laine, sans compter les oeufs que pondent les poulets de leur vivant. 
Revenons un instant sur les cinqs outils : la hoe ; la hache, qui sert à couper le bois plus rapidement. La pelle, servant à ramasser plus rapidement gravel, sand et dirt. Parlons maintenant de l'épée, qui permet d'infliger des dégâts significatifs : aux mobs passifs dont nous avons déjà parlé, mais plus tard aussi aux créatures hostiles. L'épée est donc l'un des deux outils principaux du jeu. Le deuxième est la pioche, qui rend possible l'extraction de ressources plus rares : cobblestone, charbon, fer, or, diamant ; mais aussi obsdienne, redstone, lapis lazuli dont nous parlerons plus tard. 

C'est bientôt la nuit ; vous vous êtes maintenant établi ; vous avez suffisamment de bois pour construire une maison, et autant de trappes, portes, échelles, escaliers dont vous avez besoin. Vous avez accumulé de la viande en masse ; mais du cuir et des plumes aussi, sans compter la laine. Vous avez enfermé des animaux dans des enclos faits de fences pour qu'ils les faire se reproduire. Mais la nuit arrive, et il vous faut de la lumière. Pour cela, de charbon vous aurez besoin. 
Si vous avez déblayé du gravier, peut-être avez-vous trouvé des flints ; associées à des plumes et des bâtons de bois, elles feront de très bonnes flèches. Mais pour pouvoir les utiliser, encore faut-il un arc ; et pour l'arc, de la ficelle ; ce qui nécessite de tuer des araignées, ou de détruire les toiles qu'elles tissent dans les mineshafts. Avec le cuir, vous produirez votre premier set d'armure. Enfin, avec votre pioche en bois, vous aurez récolté suffisamment de cobblestone pour construire un four et une pioche en pierre (qui vous permettra de récolter le fer) ; soit onze blocs de pierre, mais également autant de charbon qu'il en faut pour cuire toute cette viande et faire quelques torches. La nuit est tombée, et les monstres hostiles apparaissent là où le niveau de lumière au sol est de sept ou inférieur. La lumière directe du soleil est de quinze, celle de la lune de quatre et une torche à une puissance d'origine de quatorze, qui décroît d'un point par case d'éloignement. Il est donc possible, malgré la nuit, de sécuriser certains endroits, et de laisser les mobs apparaître dans d'autres ; notez que l'obscurité des cavernes leur permet d'apparaître même pendant la journée, mais ils s'embrasent et encaissent des dégâts sur la durée si la lumière du soleil vient à la les atteindre directement.

Les zombies bleus et verts, en plus des points d'expérience, procurent des rotten fleshs qui peuvent être mangées, mais qui peuvent faire souffrir le personnage de la faim, affectant l'appétit sur une durée de trente secondes extorquant deux des dix cuisses de poulet. Ceux-là attaquent au corps-à-corps et il est aisé de s'en débarrasser avec une bonne épée. Les squelettes en revanche attaquent à distance, tous les trois secondes si vous êtes à portée de tir et dans le champs de vision. Eux laissent à leur mort flèches et os ; nous avons déjà comment un os peut être utile en agriculture (en le transformant en meal bone) mais n'oublions pas qu'ils sont également nécessaires à la domestication des loups. Ceux deux créatures ont les mêmes dimensions, à savoir une largeur d'une cube et une hauteur de deux. L'araignée quant à elle a un format différent : elle est large de deux blocs et haute d'un seul ; en plus, elle est capable d'escalader les murs et confère à sa mort du fil et des yeux d'araignée ; le premier sert à construire une canne à pêche (fishing rod), un arc ou de la laine ; les seconds, à concocter des potions (nous y reviendrons). A noter : les araignées peuvent apparaître dans la journée si le niveau de difficulté est fixé sur easy ou supérieur, mais ne deviennent hostiles que la nuit, ou à moins qu'on les agresse. Parlons maintenant du creeper, créature verte emblématique de Minecraft : silencieux, explosif, il ne vous infligera des dégâts qu'en se suicidant ; si vous le tuez vous-même, il aura été inoffensif. De la gunpowder, voilà ce qu'il lâchera si vous le tuez de vos propres mains ; un CD de musique vert si c'est un squelette qui en vient à bout. Avec la gunpoder, vous aurez le choix entre produire des blocs de TNT en la combinant avec du sable, ou concocter des potions à effet de zone. Le CD qu'il droppe peut être écouté en l'insérant dans le jukebox ; à ce jour, deux CD peuvent être découvert en survival ; les autres sont seulement disponibles en mode creative. Le dernier mob qui peut être rencontré dans l'overworld est l'enderman. Il apparaît seulement la nuit, n'est pas toujorus agressif, peut se téléporter, inflige dix ddégâts et peut dropper une ender pearl. Il faudra en collecter douze pour accéder à l'End ; donc si vous voyez un enderman, abattez-le.

Toutefois, les ender pearls ne suffisent pas pour activer un ender portail ; il faut les transformer en ender eyes en les associant à du blaz powder. Seulement, cette poudre de blaze est précieuse, car elle ne peut être obtenue qu'en tuant un blaze, l'un des monstres du Nether. Le Nether ? Un monde souterrain fait de pierres et de lave ; des zombies pigmen l'occupent, quand des ghasts le hantent ; plus rarement, un gigantesque forteresse abritera des blaze spawners. Ma is nous reparlerons de ceci plus tard ; car il s'agit maintenant de pénétrer dans le Nether, et pour cela, il est nécessaire de bâtir un portail en obsidienne, un élément rare issu de la rencontre d'un bloc de lave solide avec de l'eau et devant être miné avec une pioche en diamant. Mais le diamant est l'élément le plus rare, et ne peut être trouvé que dans les cavernes les plus profondes. Il s'agit donc maintenant de quitter la surface, vos terres agricoles, vos élevages et vos petits villages accueillants et protégés pour s'enfoncer dans l'obscurité éternelle des cavernes souterraines. Revêtez votre armure ; préparez des torches, de la nourriture en quantité suffisante ; prenez du bois, et vous voilà prêt. Plus qu'une pioche en pierre et vous pouvez commencer à miner le fer qui abonde dans les galeries.

Le fer, à la manière de l'or, doit être fondu en utilisant un four ; dès que vous en avez vingt-quatre lingots, construisez une armure de fer, qui absorbera trois-quarts des dommages reçus (contre un quart seulement pour une armure de cuir). N'hésitez pas à rapidement passer aux outils de fer ; l'épée inflige des dommages bien plus conséquents, et la pioche permet de récolter tous les matériaux - obsidienne exceptée. Peut-être avez-vous déjà croisé des donjons : en leur centre, une cage étrange dans laquelle tourbillonne un monstre miniature. Au sol, de la pierre recouverte de mousse verte. Eclairez les alentours, sous peine de voir apparaître des monstres en continu. Vous trouverez alors des coffres contenant de précieux  trésors ; certains ne peuvent être trouvés que là, comme le CD de musique jaune, du cocoa bean (nécessaire pour les cookies) et une - ou plusieurs - selles, qui permet-tent- de chevaucher les cochons. D'autres sont plus rares encore, comme la pomme que vous ne pourrez trouver que dans l'un des coffres d'une stronghold. Ainsi le contenu des coffres dépend en plus du hasard, de la structure dans laquelle vous les découvrez ; pourtant la stronghold ne sera probablement pas la première. Vous avez vu en sruface les villages ; les cavernes sont parsemées de donjons ; mais sous terre, vous arpenterez des mines abandonnées (mineshafts) ; parfois, votre galerie débouchera sur un gigantesque ravin. Et plus rarement, vous explorerez une stronghold ; ses cellules, bibliothèques, portails et longs couleurs qui la constitue mais surtout son ender portail. Dans les mineshafts, vous trouverez du bois, des rails et des spawners d'araignées des donjons, dont l'attaque empoisonne. Bref, quelque soit la structure dans laquelle vous évoluez,votre objectif demeure identique : miner avec votre pioche de fer de l'or, du diamant ainsi que de la redstone ou du lapis ; l'obsidienne a un statut particulier. L'or sera utile à la construction d'une montre et de rails propulseurs. La diamant donne accès aux outils et armures les plus puissants et les plus résistants, à la table d'enchantement et au juke-box. La redstone permet d'utiliser toutes sortes de mécanismes ; et la lapis sera essentiellement utile en décoration. Bien sûr, toujours du charbon pour construire des torches et alimenter le fout, ou pour pousser un minecart si votre réseau n'est pas équipé de rails propulseurs. 

Admettons maintenant que vous avez découvert une large partie du territoire : la surface et ses différents biomes (désert, plaine, forêts, toundra, océan...), de gigantesques cavernes, des mineshafts, ravins, même une stronghold ; vous avez construit un portail vers le Nether, arpenté les corridors interminables d'une forteresse ; vous disposez de quelques diamants superflus, que vous utiliserez pour faire une table d'enchantement. Les bibliothèques que vous voyez dans les strongholds ne sont pas une simple décoration ; elles servent à augmenter la puissance d'une table d'enchantement proche pour accéder à des enchantements plus puissants ; l'expérience requise augmente en proportion. Les armures et les outils peuvent être enchantés ; et les divers effets sont conférés à un niveau plus ou moins fort en fonction de l'expérience dépensée. Dans l'ensemble, il s'agir d'augmenter l'efficacité ou la durabilité de l'objet enchanté ; toutefois, certains enchantements confèrent des caractéristiques atypiques, comme la protection des flammes pour une armure, ou l'augmentation de la vitesse de déplacement pour une paire de bottes. 

D'une forteresse du Nether, vous ramenez quantité de blaze rods, des bâtons jaunes utiles à deux choses : d'une, transformer les perles en ender eyes. De deux, fabriquer un brewing stand pour concocter des potions ; mais la qualité des breuvages produits à partir d'yeux d'araignées n'égale en rien celle de celles qui sont décantées à partir de Nether wart, mais cette étrange plante rougeâtre ne peut être trouvée que dans les forteresses de Nether. elles poussent sur du soul sand, souvent aux pieds d'escaliers, quelque part dans le dédale d'une forteresse. La redstone, le glowstone, le sucre ou même les larmes de ghasts font partie des nombreux ingrédients secondaires ; il est plus aisé pour s'y retrouver d'avoir accès à un tableau. Enfin, vous vous trouvez dans la salle du portail d'une stronghold, dans l'overworld, et portail est ouvert ; le combat final est proche, les derniers préparatifs vont nous donner l'occasion de rapidement récapituler : vous avez du bois, de la nourriture en pagaille ; une bonne armure, un arc et une épée de diamant, pourquoi pas enchantée. Quelques potions éventuellement ; alors vous pouvez y aller.

L'end ; vous y voilà. Prenez garde : si vous n'êtes pas sur le continent principal, hâtez-vous de l'atteindre car vous y serez bien plus en sécurité. Le dragon a une drôle d'attaque, qui vous propulse plus qu'elle ne vous heurte. De toute évidence, il cherche à vous faire tomber dans le gouffre abyssal qui s'étend tout autour. Pour le défaire, il faudra d'abord détruire les cubes flamboyants qui trônent au sommet des colonnes d'obsidienne ; la vie du dragon se régénère lorsqu'il vole près de l'un d'entre eux. Quand il passe à l'attaque, repoussez-le à l'épée ; épargnez vos flèches pour la seconde phase du combat. Du haut des plus hautes colonnes, snipez les cubes alentours ; vous gagnerez de nombreuses minutes. Une fois que tous sont éteints, redescendez et attendez sa charge pour le frapper à l'épée ; envoyez-lui des flèches quand il est à portée de tir. Et voilà ; s'en est fait de l'enderdragon. Une énorme quantité d'expérience - plus d'une centaine de niveaux à partir du niveau zéro - de quoi enchanter deux ou trois beaux objets pour miner de plus belle. Pour rejoindre l'overworld, reprenez le portail qui s'est ouvert. 

Voyons maintenant les différents usages que l'on peut faire de la redstone. Le premier est la construction de rails propulseurs, si on l'associe à de l'or et un peu de bois ; sur une piste de Minecart, un rail propulseur tous les vingt-cinq cubes suffit à conserver une vitesse de huit mètres par seconde. Le deuxième usage consiste à utiliser des mécanismes comme le levier ou le bouton pour ouvrir ou fermer des portes ou des trappes en fer, comme on peut le voir dans les strongholds. Un bouton, quand on appuie dessus, active le ou les mécanismes qui en dépendent pendant neuf dixièmes de seconde ; un autre produit de la redstone, le repeater, permet d'augmenter cet intervalle d'un, deux, trois ou quatre dixièmes de seconde. Les pistons également réagissent à la présence ou l'absence de courant électrique prodigué par un bouton, un levier ou une torche.

Il ne reste plus que la décoration ; outre les vingt-quatre tableaux différents que l'on peut découvrir, il est possible de teindre soi-même de la laine en dix-sept couleurs environ; rendant possible une multitude d'idées que je vous laisse inventer. Les squids deviennent alors utiles pour produire de la laine noire ; les fleurs, pour la laine rouge et jaune ; le lapis lazuli, pour la bleue. Viennent ensuite, en associant de la laine déjà teinte avec d'autres éléments, les couleurs secondaires. restent quelques couleurs tertiaires et vous obtenez une honorable représentation du spectre entier des couleurs. 

Vous avez maintenant une bonne idée de ce qui vous attend dans Minecraft dans son aspect aventure. Si vous choisissez d'obtenir les pierres les plus précieuses le plus rapidement possible en optimisant le temps de recherche (et si vous ne souhaitez pas vous perdre dans des cavernes interminables ou risquer votre vie au dessus de lacs de lave gigantesques) il faudra regarder quels types de galeries sont les plus efficaces pour explorer la totalité des niveaux proches du bedrock ; là deviendront intéressantes les notions de durabilité et d'efficacité de l'objet. Par là-même, enchanter pioche, pelle ou hache prendra un sens. Si avec votre butin, vous souhaitez élaborer des systèmes de redstone complexes, il faudra étudier la logique bouléenne ; si votre objectif est de construire un formidables édifice, commencez dès maintenant à en dessiner les plans.

Image Hosted by ImageShack.us
By
roi_louis at 2012-02-14

Pour finir, regardons plus attentivement le comportement des différentes caractéristiques du personnage : la santé diminue lorsqu'il reçoit des dégâts, chute d'une haute de plus de trois blocs, brûle, souffre de la faim ou du poison. En prenant garde aux ravins, crevasses, falaises et à la lave, il est aisé d'éviter deux de ces revers ; la dextérité au combat en élimine un troisième. La nourriture en revanche demande de l'attention ; mieux vaut conserver la barre remplie au maximum, car à trois cuisses de poulet sur dix, le personnage ne peut plus sprinter ; et à huit ou en dessous, sa santé ne se régénère pas dans le temps. La barre de faim quant à elle se dégrade quand le personnage marche, court (sprinte), attaque, mine ou reçoit des dégâts. Enfin, en marchant, le saut le plus long est de deux mètres ; il est du double en sprintant.

Ville médiévale et cathédrale de Chartres sur le serveur WG

Image Hosted by ImageShack.us
By
roi_louis at 2012-05-22