Portail WG » Wiki » Stratégie temps réel

   
 

Cossacks - Back to war

Présentation de Cossacks Back to War

Cossacks c´est, déjà, plus de 100 000 utilisateurs recensés en France et 500 000 dans le monde entier ! Mais c´est surtout le jeu de stratégie temps réel le plus joué, aujourd´hui, en multijoueurs ! Après Cossacks European Wars, la version originale, Cossacks Art of War, la 1ère extension, nous avons le plaisir de vous présenter la 2nde extension Cossacks Back to War ! Mieux qu´une simple extension, Cossacks Back to War est un véritable jeu complet pour tout joueur, il ne nécessite pas le jeu original pour être joué. Deux nouvelles nations rejoignent les 18 déjà existantes dans de nouvelles batailles européennes gigantesques.

Cossacks Back to War est axé sur 3 points principaux : le jeu en solo (un nombre gigantesque de nouvelles missions solo), le jeu multijoueurs (de nouveaux outils online, systèmes de compétition) et pour les nouveaux joueurs : toutes les caractéristiques qui ont fait le succès de Cossacks (20 nations, Nouvelle IA, option de paramétrage des parties en solo et multijoueurs...), ainsi que de nouveaux éléments (le mod1 de Cossacks pour les fans de réalisme).


Caractéristiques :

Nouvelles unités et caractéristiques
  • La référence des jeux de stratégie temps réel historique en 3D. - Environnements en 3D graphiquement fascinants.
  • Traversez 2 siècles d´histoire européenne ( du 16eme au 18eme siècle ) .
  • Au total, commandez 20 nations différentes.
  • 100 nouvelles missions en mode solo.
  • Inclus : le 1er MOD Cossacks offrant 30 nouvelles unités dont des canons de défense côtier.
  • 2 nations inédites : la Suisse et la Hongrie comprenant 4 unités exclusives pour chaque pays.
  • 20 architectures spécialement conçues pour la Suisse et la Hongrie.
  • 4 nouvelles unités suisses : hallebardiers, cavaliers équipés d´épée, arquebusiers, et chasseurs du 18ème siècle.
  • 4 nouvelles unités hongroises : miliciens, gardes, pandurs à pied et à cheval.
  • De nouvelles unités pour la Turquie et l´Algérie : Bédouins (avec chameaux).
  • Des batailles spectaculaires ! Plus de 8 000 unités en temps réel !
  • 4 niveaux de difficulté.
  • Nouvelle unité de cavalerie pour l´Algérie et la Turquie : les Bédouins sont sur des chameaux !
  • Un système de championnat automatique (SCA) fait son apparition.
  • Nouveau ! Le spécial VIZOR vous permet de visionner les parties d´autres joueurs sur le serveur.

    Sans oublier les caractéristiques suivantes issues de Cossacks European Wars Art of War
  • Ordres tels que garder une position ou patrouiller.
  • Sélection d´ordres disponible en mode pause.
  • Options de départ telles que délai de non-agression, troupes disponibles au départ, nombre de cabanes disponibles, etc...
  • Des cartes de jeu différentes et 16 fois plus grandes.
  • Une caméra virtuelle peut enregistrer vos meilleurs batailles.
  • Jouable jusqu´à 7 en LAN ou sur Internet.
  • Possibilité d´établir des alliances avec des nations gérées par l´ordinateur.
  • L´intelligence Artificielle a été retravaillée et améliorée.

    Nouveau MOD

    Le Mod de Cossacks apporte de nombreuses unités nouvelles et uniques pour Cossacks. Chaque unité possède ses propres forces et faiblesses. Par exemple, le piquier anglais est plus rapide et moins cher à "construire", mais ne possède pas d´armure, alors que son homologue suédois possède une lourde armure, mais est plus long et plus cher à construire. Ce Mod intègre également de nombreux changements au niveau du gameplay, ainsi que de nouvelles caractéristiques, comme des formations plus grandes, pour apporter au jeu de nouvelles possibilités stratégiques. Dans ce Mod, l´artillerie a reçu un soin tout particulier, avec 3 nouveaux canons qui autorisent de nouvelles tactiques de jeu.

    Les nouvelles unités du MOD1 :

    Mousquetaire 18c (Autriche)
    Piquier 17c (Angleterre)
    Dragon 17c (Angleterre)
    Piquier 17c (France)
    Dragon 17c (Pologne)
    Mousquetaire 18c (Piedmont)
    Spadassin Ecossais (Merc)
    Piquier Ottoman (Turquie)
    Mousquetaire 18c (Russie)
    Piquier 17c (Suède)
    Grenadier (Suède)
    Canon européen 17c
    Canon ottoman
    Dragon 18c (Suède)
    Mousquetaire 17c (Suède)
    Grenadier (Russie)
    Cavalier léger des Balkans (Turquie)
    Dragon 18c (Espagne)
    Dragon 18c (Piedmont)
    Grenadier (Pologne)
    Mousquetaire 17c (France)
    Mousquetaire 18c (Angleterre)
    Mousquetaire 17c (Angleterre)
    Grenadier (Autriche)
    Bashi-bouzouk (Alger)
    Cavalier anglais
    Grenadier (Angleterre)
    Mousquetaire 18c (France)
    Mousquetaire 18c (Hollande)
    Mousquetaire 18c (Portugal)
    Mousquetaire 17c (Venise)
    Grenadier (Prusse)
    Hussard (Russie)
    Mousquetaire 18c (Suède)
    Hussard (Suède)
    Canon de défense côtière

    Gameplay : les changements

    - Des formations d´infanterie encore plus grandes : jusqu´à 324 unités
    - Dragon mercenaire : temps de construction de 80 (contre 50 dans Cossacks), entretien plus coûteux
    - Clôture : 1.500 points de vie (contre 500 dans Cossacks)
    - Mousquetaire 17ème : temps de construction plus court
    - Dragon 17ème : temps de construction plus court, attaque 2
    - Dragon 18ème : temps de construction plus court
    - Mousquetaire du roi et tous les mousquetaires 18ème sans baïonnette : temps de construction plus court
    - Hussard ailé : plus de points de vie mais temps de construction plus long
    - Janissaires : tirs plus puissants
    - Mamelouk et Spakh : amélioration d´attaque de défense VII plus performante mais plus coûteux
    - Grenadiers : temps de construction plus long
    - 10 mortiers par arsenal contre 30 dans Cossacks
    - Amélioration des pièces d´artillerie plus coûteuses :
    Coût des améliorations des canons deux fois plus cher
    Coût de la réduction du temps de construction des canons quatre fois plus cher
    - Alger : limite de population de l´Hôtel de ville de 75 contre 50 dans Cossacks
    - Alger et Turquie : Ecuries moins coûteuses
    - Alger et Turquie : limite de population des casernes de 75 (contre 50 dans Cossacks), mais plus coûteuses
    - Bavière : Caserne 18ème moins coûteuse

    L´Artillerie :

    Les améliorations des canons (disponibles dans l´arsenal) sont, dans ce Mod, plus coûteuses, de manière à rendre les canons moins facile à acquérir en début de partie. Cependant, deux nouveaux types de canons ont été implémentés : le canon européen 17ème (pour toutes les nations européennes) et le canon Ottoman (Alger, Turquie). Ces canons ont un temps de construction court et peu coûteux sans même avoir fait d´amélioration dans l´arsenal. Leur inconvénient est leur faible puissance et l´impossibilité de bénéficier des améliorations faites dans l´académie. L´utilisation de ces canons est un choix qui doit être réfléchi en début de partie (17ème). La capacité à produire des canons de chaque arsenal est aussi limitée pour ces nouveaux canons. En plus de ces deux nouveaux types de canons, vous aurez également la possibilité de produire des canons de défense côtière (coastal defence cannon). Ces pièces d´artillerie sont très puissantes et bénéficient d´une très longue portée : l´idéal contre les puissantes unités navales de Cossacks. Ces canons sont très lents à déplacer, ne peuvent pas tirer de la mitraille ni pilonner. Ils ne bénéficient pas non plus des améliorations faites à l´académie. La limite de la capacité de production de l´arsenal en obusier est également valable pour les canons de défense côtière.

    Notes :

    Une fois l´installation du Mod terminée, vous avez la possibilité de lancer une partie classique de Cossacks Back to War ou du Mod en utilisant les icones appropriés à partir du menu démarrer.

    Le Mod est jouable en solo comme en multijoueurs. En multijoueurs, le Mod apparaît dans le menu des options multijoueurs sous la version M135. Les parties en multijoueurs du Mod ne peuvent être jouées qu´entre joueurs possédant la même version du Mod.

    Etant donné la quantité significative de nouveaux éléments graphiques, il est possible que vous rencontriez des ralentissements en jouant avec le Mod, surtout si vous jouez sur un ordinateur peu puissant. Pour installer le Mod, double cliquez sur le fichier "Mod.exe". Attention, le Mod requiert environ 50 Mo d´espace disque libre supplémentaire.


    Jeu en solo

    Un maximum de missions pour les fans de Solo Cossacks : Back to War vous offre la possibilité unique de jouer 100 missions solo inédites. Ces missions sont variées et ont été spécialement conçues pour que vous puissiez profiter de tous les aspects de Cossacks : un large éventail de nations, de nombreux types de terrains différents (plaine, plateaux, désert, neige, cartes maritimes, péninsules...). La diversité des objectifs de ces missions vous procure la possibilité de mettre en place une multitude de stratégies et de tactiques (Stratégies offensive, défensive, développement économiques spécifiques...).
    Pour les nouveaux joueurs, une campagne d´initiation est disponible et permettra de vous familiariser avec les bases du jeu.
    De plus, les 4 niveaux de difficultés disponibles permettent de satisfaire aussi bien les novices que plus grands stratèges.


    IA a également subie de nouvelles améliorations pour rendre les stratégies des nations contrôlées par l´ordinateur encore plus performante et adaptées au niveau du joueur (en fonction de la difficulté).

    Les autres modes Bien sûr, le mode cartes aléatoire de Cossacks Art of War ainsi que toutes les options de paramétrage des parties est disponible dans Cossacks Back to War.

    Multijoueur

    Cossacks Back to War offre l´ensemble des caractéristiques multijoueur de Cossacks et Cossacks Art of War qui ont su fédérer des communautés gigantesques de joueurs en France et à travers le monde. Jusqu´à 7 joueurs peuvent s´affronter en LAN ou sur Internet dans des batailles gigantesques.

    Toutes les options de paramétrage des parties (options de départ, delai de non agression, paramétrage du brouillard de guerre...) sont également implémentées dans Back to War, tout comme la possibilité de faire des alliances avec ou contre des nations gérées par l´IA.

    Modes de jeu en ligne

    Depuis le premier opus, Cossacks vous propose une multitude de modes de jeu en ligne. Avec Cossacks Back to War, l´équipe de GSC va encore plus loin avec l´intégration d´un nouveau serveur de jeu en ligne : GSC-Game.Net. Ce serveur permet d´accéder au mode deathmatch (proposé dans Cossacks: European Wars), au système de classement mondial (Cossacks: The Art of War), ainsi qu´à deux nouveaux systèmes Internet élaborés pour ce dernier add-on, le système de championnats automatique et le système de visualisation Vizor.

    Le serveur GSC-Game.net

    Le serveur GSC-Game.net a été créé tout spécialement pour répondre à l´attente des fans de multijoueurs. Directement intégré dans l´interface du jeu, il offre la possibilité de créer ou rejoindre une partie de Cossacks en ligne, et de consulter des informations sur les joueurs, les parties et aussi visionner des parties d´autres joueurs ...

    Système de visualisation VIZOR

    Cossacks : Back to War intègre un système unique qui vous permet de visionner les championnats de Cossacks en ligne. VIZOR, nom attribué à ce système, vous offre la possibilité de rejoindre une partie en tant que spectateur et de la visionner. Le paramétrage des sauvegardes permet de rendre la partie visible ou non aux autres joueurs.

    Système de championnat automatique ACS

    Cossacks : Back to War approfondit l´initiative du système de classement mondial (introduit dans Cossacks : The Art of War) en intégrant un système de championnats automatique (SCA) pour les joueurs en ligne. Ce système offre aux 100 meilleurs joueurs de Cossacks sur Internet de participer à des championnats organisés automatiquement tous les mois par le serveur.

    Nouvelles nations et unités

    Cossacks Back to War vous propose 2 nouvelles nations : La Suisse et la Hongrie, ainsi que de nouvelles unités. C´est donc un choix de 20 nations européennes (les nouvelles nations de Cossacks Back to War les 16 nations de Cossacks European Wars les 2 nouvelles nations de Cossacks Art of War) qui vous est offert en pour jouer en solo ou en multijoueurs.

    Bédouin (Alger et Turquie)
    Bédouin (combattant à dos de chameau) : en arabe, ce mot signifie "habitant du désert". Les bédouins sont des éleveurs arabes nomades ou semi-nomades. Ils élèvent généralement des chameaux et vivent en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient.

    La Hongrie

    La Hongrie faisait, à l´origine, partie de la province romaine de Pannonie. Elle fut capturée par les Magyars vers la fin du XIXe s. Etienne Ier (St Etienne) fut le premier roi couronné de Hongrie, en l´an 1000. Pendant presque 300 ans, le royaume de Hongrie resta indépendant et très influent, mais, suite à l´invasion mongole de 1241, l´état commença à s´affaiblir. En 1521, la Turquie déclara la guerre à la Hongrie et lui infligea une série de défaites, avec pour conséquence que le royaume se trouva divisé en plusieurs régions à l´indépendance relative. Cette situation allait durer plus d´un siècle. L´armée hongroise alliait les caractéristiques des troupes européennes aux stratégies militaires turques. Elle avait en outre des spécificités nationales qui furent ensuite reprises par toutes les armées européennes. La cavalerie légère nationale, mieux connue sous le nom de hussards, constitua l´un de ces emprunts. De plus, les armées européennes, et notamment l´armée autrichienne, s´empressèrent de recruter des subdivisions d´infanterie légère hongroise, ce qui devint possible une fois que le pouvoir fût passé aux mains de la dynastie autrichienne des Habsbourg en 1686.

    Unités spécifiques hongroises

    Hajduk
    Les Hajduks portaient le costume traditionnel, riche en dorures et décorations, et sélectionnaient leurs propres armes. Une écharpe spéciale leur permettait de transporter plusieurs pistolets et dagues. Ils furent plus tard utilisés par l´armée autrichienne.
    Pandur
    Infanterie légère. Les pandurs furent également utilisés dans l´armée autrichienne par la suite. Ces soldats portaient le costume national hongrois et n´avaient ni uniforme ni armes fixes.
    Kuruc
    Contrairement à celle des autres nations, la milice hongroise est montée et elle possède des spécificités impressionnantes, propres à sa nation.
    Pandur monté
    La cavalerie nationale hongroise servit de prototype pour un nouveau genre de troupe qui s´étendit à travers l´Europe : le hussard. La vitesse et la maniabilité étaient les caractéristiques principales de ces soldats. Les cavaliers guidaient leur monture avec dextérité et étaient capables d´utiliser diverses stratégies de combat. Réputés pour leur audace, les hussards étaient armés d´un sabre, d´une paire de pistolets et d´une carabine, également appelée tromblon de hussard.

    La Suisse

    Tout au long du XVe siècle, les tactiques des armées européennes subirent des changements véritablement révolutionnaires. Les fantassins devinrent, en conséquence, des éléments incontournables de l´armée, tandis que les subdivisions d´infanterie commençaient à influencer les conséquences des combats. La confédération suisse joua un rôle essentiel dans ce processus. Les fantassins suisses démontrèrent la supériorité de leurs formations en prouvant leur résistance aux charges de chevaliers. L´armée suisse élabora un système efficace de recrutement et d´approvisionnement des troupes. Ainsi, les mercenaires suisses devinrent très prisés par les autres dirigeants européens. Des combattants suisses de faible niveau sont désormais inclus dans cet add-on.

    Unités spécifiques suisses

    Spadassin
    Combattant muni d´une épée, effectivement utilisé dès le Moyen Age, puis plus tard quand les véritables armées furent fondées. Il fallait beaucoup de pratique pour réussir à manier une épée correctement et ces soldats étaient considérés comme des fantassins d´élite.
    Hallebardier
    Combattant armé d´une hallebarde. Cette arme valut de nombreuses victoires à l´infanterie suisse sur les armées de chevaliers vers la fin du Moyen Age. Ces combattants méritent certainement d´être considérés comme la fierté de l´armée suisse et les instigateurs des nouvelles tactiques de combat de l´infanterie. La hallebarde fit longtemps partie de l´armement suisse, pour lequel elle servait d´arme d´assaut très efficace.
    Chasseur
    Infanterie légère, spécialisée dans le tir de précision. Les régiments d´infanterie légère étaient considérés comme privilégiés par rapport aux subdivisions de l´armée régulière et avaient toujours bon moral. Les chasseurs se déplaçaient en formation dispersée à l´avant des troupes, tirant sur les ennemis à longue distance, brisant les formations et affaiblissant les subdivisions ennemies en vue de l´attaque du gros des troupes. Les chasseurs étaient également, et à bon escient, utilisés pour déloger les ennemis des abris naturels ou des habitations, et pour les combats en forêt ou en pleine nature. Les chasseurs étaient munis de mousquets, de sabres courts et de baïonnettes. Arquebusier
    Soldat armé d´une arquebuse. L´arquebuse est l´un des premiers exemples d´arme à feu d´infanterie en Europe occidentale. Elle apparut durant le premier tiers du XVe s. Les arquebuses étaient chargées par le canon et comportaient en principe un système d´allumage par mèche. L´arquebuse avait un poids et un calibre plus léger que le mousquet, qui apparut plus tard, et sa crosse avait une forme particulière.

    Chasseur monté

    Cavalerie légère. La vitesse et la maniabilité étaient les principales caractéristiques de ces troupes. Les cavaliers guidaient leur monture avec dextérité et étaient utilisaient différentes tactiques au combat. Leurs objectifs étaient, entre autres, d´assurer la reconnaissance, de flanquer et de couvrir le gros des troupes. Ces cavaliers légers étaient utilisés en conjonction avec les hussards. Ils étaient munis de sabres, de carabines, également appelées tromblons de hussards, et d´une paire de pistolets.


    Retour à l´article principal sur Cossacks.
  •