Portail WG » Wiki » Stratégie temps réel » Battle Realms

   
 

Les clans dans Battle Realms

Sur Battle Realms, les clans sont les équivalents des races ou civilisations sur les RTS courants. Voici leur présentation.

En quelques mots...

Dans les limites imposées par les frontières de ces terres désolées, trois clans cohabitent difficilement, maintenant tant bien que mal une situation politique, économique et militaire déjà trop tendue, qui abrite encore l´esclavagisme et les guerres sauvages. Le Clan du Loup se trouve au nord-ouest, le Clan du Lotus vit en altitude sur le plateau du nord et le clan du Serpent a fait son nid dans les basses-terres fertiles. Et dans l´esprit de quelques uns, on peut trouver des traces du fantôme d´un quatrième clan, le Clan perdu du Dragon, ancêtre du Serpent. Malgré leur contiguïté, ces trois peuples ne se ressemblent en rien. Au jour d´aujourd´hui, on ne peut pas départager de véritable vainqueur dans ces conflits ternaires. Les alliances et les inimitiés sont précaires, à tel point qu´il devient difficile de savoir qui se rassemble à l´orée de vos frontières. Si vous voulez survivre dans ce monde tragique, vous devez étudier les forces ennemies comme les forces alliées : surveillez leurs habitudes, étudiez les techniques de leurs guerriers et révélez leurs points faibles.

Le Clan du Dragon

De nos jours, le Clan du Dragon n´est vivant que grâce à un ramassis de vieilles légendes qu´on raconte sur le banc de la place du village. Il ne représente qu´un éventuel sujet d´étude pour les historiens universitaires, comme l´héritage d´un certain nombre d´idéaux effacés par le temps. Mais sous le joug de Tarrant le Doyen et de ses ancêtres, le Dragon était un puissant shögunat régi par les valeurs de l´honneur, de la discipline et de l´équité. En choisissant le Dragon comme totem, ce clan s´est défini un idéal de sagesse, d´honneur et de détermination au combat. Chaque membre du Clan du Dragon, du paysan au samouraï, connaissait son rôle et l´incarnait parfaitement, qu´il s´agisse de labeur de la terre au rythme des saisons ou d´entraînement intensif aux arts martiaux les plus nobles, en attendant une mort glorieuse au combat. Et les aspects culturels du clan n´étaient pas en reste, avec leurs geishas d´une beauté sans égale soumises à l´initiation des arts de la douceur. Lorsque la Horde survint et que la terre fut brisée, le vieux Clan du Dragon mourut et les survivants devinrent adeptes du Serpent. Mais le Dragon reviendra peut-être un jour, même si aujourd´hui, l´espoir de ce retour effraie. En attendant, les anciennes légendes sont racontées, le mot est passé, le souvenir n´est pas mort...

Le Clan du Serpent

Le monde pensait sincèrement que le Clan du Dragon existerait toujours, mais le jour où la terre s´est déchirée, le jeune Tarrant découvrit la mort de son père et les débris de son royaume. Les adeptes de son clan furent vaincus par une ennemi implacable pour qui leurs codes d´honneur et leurs idéaux n´avaient aucune signification. Leurs meilleurs combattants furent horriblement mutilés et seule la fuite désespérée du reste du clan leur avait permis de survivre. Les survivants n´ont jamais pu reprendre confiance en eux. Le Clan du Dragon était bel et bien mort. Le jeune Tarrant prit alors la plus cruelle des décisions. Il rassembla les derniers survivants du clan du Dragon, ainsi que les derniers hommes d´une demi-douzaine d´autres clans qui avaient eux aussi fui la Horde. Puis il leur donna un nom et une bannière. Ils ne pourraient plus jamais être fiers comme le dragon, mais ils feraient tout pour survivre, à l´aide de la ruse lorsque la force leur ferait défaut. Ils devinrent le Serpent. Bien des traditions ancestrales perdurèrent, mais elles étaient appliquées avec un nouvel esprit. Les guerriers ne se battaient plus pour transcender la mort par l´honneur, mais simplement pour éviter la mort. Les paysans ne cultivaient plus pour le bien d´un monde harmonieux, ils trimaient pour pouvoir avancer et pour acheter de la bière pour les jours de fête. Alors que le Dragon devenait Serpent, les samouraïs devenaient ronins. Mais au moins, nous avons survécu.

Le Clan du Lotus

Tout comme le Clan du Serpent, celui du Lotus a été constitué à partir des restes d´un clan plus ancien, massacré par la Horde. Il y a bien longtemps, vivait une paisible tribu de sorciers et de gens des bois, qui vénéraient les dieux de la nature et de l´équilibre, symbolisés par un arbre gigantesque. Elle ne connaissait pas la dissension, mais la découvrit du jour où certains de ses érudits, par trop zélés, décidèrent de se plonger dans l´étude de la magie liée au pourrissement et à la corruption, la Voie interdite. Avec la venue de la Horde, les membres de la tribu périrent jusqu´au dernier, exception faite de ces sorciers renégats, qui mirent leur connaissance du Yin à profit pour s´enfuir alors que leurs frères se faisaient massacrer. Fuyant leur terre natale, ils finirent par arriver ici et s´installèrent sur le Haut plateau, connu depuis longtemps pour être un lieu propice aux rassemblements d´énergie. Au cours de leur exode, ils avaient décidé de changer de nom, prenant celui d´une fleur aux senteurs envoûtantes. Ainsi naquit le Clan du Lotus. Désormais libérés de toute restriction, les sorciers Clan du Lotus suivent la Voir interdite de plus belle, désireux qu´ils sont de dompter la mort et la corruption en apprenant à mieux les connaître. Leurs croyances sont une abjecte parodie de celles de leurs pères, leur arbre, abominable, n´ayant rien de naturel et étant entretenu par des morts-vivants. Il n´est pas impossible que le mépris qu´ils éprouvent pour le Clan du Loup, proche de la nature, trouve sa source dans leur histoire. Les chefs de ce clan sont des sorciers de grand âge, qui poursuivent leurs propres recherches tout en multipliant machinations et alliances fugaces au sein du conseil. L´éthique n´est qu´une plaisanterie pour eux ; leurs idéaux sont le pouvoir et la connaissance, l´assujettissement des autres clans n´étant qu´un moyen permettant d´aboutir à cette fin. Cela fait des dizaines d´années qu´ils manipulent les clans du Loup et du Serpent, avec pour conséquence que la haine et les tensions sont à leur comble dans le pays.

Le Clan du Loup

L´affrontement opposant l´Esprit du Dragon à la Horde produisit des ondes de choc qui se répercutèrent à des centaines de kilomètres de distance et perturba fortement le climat à l´échelle mondiale. Tout cela devint on ne peut plus évident six mois plus tard, lorsqu´une flotte de navires vinrent s´échouer sur la côte nord, signifiant du même coup l´arrivée d´un nouveau clan. Une fois ses intentions pacifiques établies, le Clan du Loup put s´installer au milieu des collines rocailleuses et torrents de montagne du nord-ouest. Compte tenu de ses coutumes frustes et de sa religion druidique, le Clan du Loup n´était guère à sa place dans le voisinage de celui du Serpent, plus pragmatique. Les villageois du Serpent tremblaient de peur chaque fois qu´ils entendaient les cris de bête et les incessants roulements de tambours en provenance des villages du Loup. Les visiteurs évoquaient sans cesse l´architecture primitive de ces derniers et leur jeu de saut-de-loup, si violent qu´il faisait davantage penser à une guerre civile obéissant à des règles strictes (d´ailleurs, seuls les membres du Clan du Loup pouvaient y jouer, en raison de la vitesse de régénération de leur organisme). Et des choses étranges avaient été aperçues dans les bois, des êtres mi-homme, mi-bête... Quand le Clan du Loup perdit la guerre qui l´opposait à celui du Serpent, beaucoup pensèrent qu´il allait disparaître. Mais, bien que réduits à l´état d´esclaves dans les mines de schiste, les survivants parvinrent à conserver leur identité culturelle, alors même qu´une nouvelle génération naissait en captivité. Les hommes du Clan du Lotus n´étaient pas des maîtres généreux et, quand le Clan du Loup se souleva, il se vengea de décennies de haine et de traitements inhumains au cours d´une longue nuit de carnage. De nombreux mystères perdurent au sujet du Clan du Loup, depuis les règles exactes du jeu de saut-de-loup (à compter qu´il en existe !) jusqu´aux rites pratiqués par les femmes lors des nuits de pleine lune. La guerre contre le Clan du Serpent a laissé de profondes blessures chez les disciples du Loup, lesquels ont également appris à se battre à mains nues, ou encore à l´aide de pierres et d´outils de mineur. La culture de base du clan semble avoir surmonté toutes les épreuves. Elle a pour préceptes la joie éprouvée au contact de la nature, l´harmonie avec les saisons et une sagesse prenant sa source dans l´équilibre naturel.

Retour à l´article principal sur Battle Realms.