Portail WG » Wiki » Stratégie temps réel » Star Wars GB

   
 

L'Alliance Rebelle

Fondée au début du règne de l'Empereur Palpatine, l'Alliance Rebelle (ou, plus exactement, l'Alliance pour la Restauration de la République) réunissait une poignée de soldats idéalistes et héroïques, que liait une volonté commune : s'opposer à la tyrannie Impériale et rendre paix et liberté à la galaxie.

Ce mouvement de résistance était né au sein du Sénat Impérial, dont quelques membres avaient commencé à comploter dans le but de renverser l'Empereur. Mais Palpatine découvrit la conjuration de ces "rebelles", qu'il réprima par la terreur. Un grand nombre d'entre eux furent arrêtés, voire assassinés. Toutefois, les sénateurs Mon Mothma et Garm Bel Iblis, qui manifestaient ouvertement leur opposition à l'Ordre Nouveau et exerçaient une puissante influence, réussirent à échapper à la répression. Entrés dans la clandestinité, ces dissidents ne réapparurent qu'à une brève occasion, pour rencontrer le Sénateur Bail Organa sur la planète Corellia. Lors de cette réunion secrète, le trio décida que seul un soulèvement armé pourrait mettre fin aux agissements de Palpatine. Peu après, Mothma élaborait la Déclaration de Restauration de la République, marquant la naissance officielle de l'Alliance.

Garm Bel Iblis et Mon Mothma commencèrent à recruter activement des partisans, d'abord individuels, puis étendirent leur action en faveur de la Rébellion à des planètes et même à des systèmes entiers. Des centaines de pilotes, soldats, techniciens et officiers, désirant ardemment la chute de l'Empire, se joignirent à leur mouvement. Pendant ce temps, Bail Organa et sa fille, la princesse Leia Organa, aidaient secrètement l'Alliance, tout en poursuivant leurs activités au Sénat. Leia parvint à lui fournir les plans de l'Etoile Noire, arme surpuissante capable de réduire une planète entière en poussière. Dark Vador, apprenti Sith de l'Empereur, pourchassa la princesse et la captura. Mais celle-ci avait d'ores et déjà fait en sorte que les plans de l'Etoile Noire arrivent jusqu'à l'Alliance Rebelle.

Chargé de localiser et d'écraser les Rebelles, Dark Vador soumit la princesse Leia à un interrogatoire, sans résultat. Le Grand Moff Tarkin, véritable cerveau commandant dans l'ombre les opérations de l'Etoile Noire, menaça alors de détruire Alderande, planète natale de Leia, si elle ne révélait pas l'endroit où l'Alliance cachait sa base secrète. Bien que Leia ait fait mine de céder au chantage, Tarkin lança l'Etoile Noire dans l'intention de tester l'efficacité de son super-laser et de semer la panique chez les opposants au régime Impérial. Lors de la destruction d'Alderande, ses habitants furent des milliards à périr, parmi lesquels Bail Organa. Ce fut un grave revers infligé à l'Alliance, car Organa jouait un rôle essentiel de médiateur entre Garm Bel Iblis, militant intransigeant, et Mon Mothma, d'un tempérament plus subtil. Après la mort de Bail Organa, le fossé se creusa encore plus profondément entre les deux leaders survivants et, bientôt, Bel Iblis quitta l'Alliance. En outre, il est à supposer, rétrospectivement, qu'en anéantissant Alderande, l'Empire commit sa pire erreur. En effet, cette catastrophe eut pour effet de galvaniser les Rebelles. Et des systèmes qui se tenaient à l'écart de l'Alliance la rejoignirent en masse, horrifiés qu'ils étaient par la violence gratuite de l'Empire.
 
Le premier grand conflit qui opposa l'Alliance aux forces Impériales fut la bataille de Yavin. C'est à cette occasion que Luke Skywalker, pilote Rebelle, réussit à détruire l'Etoile Noire, ôtant la vie au Grand Moff Tarkin ainsi qu'à de nombreux autres dirigeants Impériaux. L'Empire devait prendre sa revanche trois ans plus tard, lors de la bataille de Hoth. Celle-ci avait été déclenchée par l'invasion de Hoth, planète glacée, par les troupes de Dark Vador, du général Veers et de l'amiral Piett, qui s'y emparèrent d'Echo, base secrète de l'Alliance. De nombreux soldats et pilotes Rebelles périrent au cours de cet affrontement. Toutefois, leurs compagnons parvinrent à s'échapper.

Un an après leur défaite sur Hoth, les Rebelles organisèrent une attaque massive sur la nouvelle Etoile Noire. Tandis que la flotte de l'Alliance se regroupait à proximité de Sullust, une petite unité dirigée par le général Yan Solo descendit sur Endor, lune couverte de jungles, dans le but de détruire le générateur de bouclier de l'Etoile Noire. Les Rebelles comprirent bientôt que l'assaut sur la station de combat faisait partie d'un plan complexe, élaboré par l'Empereur pour les prendre au piège. Mais les Ewoks d'Endor intervinrent à point nommé, retournement de situation qui, associé à l'intelligence brillante du commandement Rebelle, assura la victoire à l'Alliance. Palpatine périt à bord de la seconde Etoile Noire. Son chef disparu, l'Empire était réduit à l'impuissance. L'Alliance Rebelle laissa bientôt place à la Nouvelle République, qui gouverne actuellement la galaxie.

A l'époque où la Guerre Civile Galactique faisait rage, l'Alliance Rebelle se composait de divisions réunissant de manière informelle pilotes, techniciens et autres partisans. C'est sans doute son infanterie, extrêmement entraînée, qui se sacrifia le plus à sa cause, en luttant bravement et sur tous les terrains imaginables avec des ennemis en large supériorité numérique. Tout au long du conflit, ces troupes furent appelées à défendre les autres Rebelles à l'aide d'une artillerie dépassée et de quelques blasters BlasTech DH-17 à bout de souffle. Pourtant, les unités d'infanterie Rebelles parvinrent à infliger d'importants revers à l'armée Impériale, malgré l'excellence de son armement, lors des batailles de Hoth et d'Endor.

Pendant la Guerre Civile Galactique, les soldats affectés à l'infanterie Rebelle assuraient des fonctions diverses. Tout d'abord, ils stationnaient dans les différentes bases Rebelles, servant de dernière ligne de protection contre une éventuelle invasion Impériale. Ils dotèrent ainsi la planète Hoth de tranchées défensives, équipées de batteries anti-infanterie Golan Arms DF.9 et d'unités d'artillerie anti-véhicules Atgar 1.4 FD P-Tower, destinées à parer à toute attaque de TB-TT ou d'autres forces Impériales. En outre, des membres de l'infanterie assuraient, à bord de certains vaisseaux Rebelles, la protection de personnalités importantes. Il leur arrivait aussi d'être affectés à des missions de patrouille, de reconnaissance ou de surveillance. Les meilleurs éléments étaient incorporés dans les commandos d'élite. Sous le commandement du général Crix Madine, ces derniers avaient la charge d'attaquer des installations Impériales d'intérêt stratégique, toujours dans le but de soutenir la cause de l'Alliance.