Portail WG » Wiki » Age of Empires » Age of Kings

   
 

Age of Kings - jeu en équipe

Mise en garde

Lorsque l´on joue en équipe, il existe diverses façons de jouer mais certaines sont nettement plus intéressantes et surtout plus efficaces... Hélas, la méthode qui nous vient naturellement est la plus pénalisante : nous avons tous l´habitude de jouer avec l´intelligence artificielle de l´ordi, il n´y a donc pas de réel jeu d´équipe envisageable. C´est pourquoi beaucoup d´entre nous ont pris la fâcheuse tendance à jouer en solo sans se préoccuper de son coéquipier. Avec un ordi, c´est ce qu´il vaut mieux faire : il se débrouillera toujours pour résister et il ne nous aidera pas dans les moments difficiles donc mieux vaut ne pas lui porter secours et nous développer tranquillement de notre côté.

En revanche sur le Net, l´esprit d´équipe est la clé de voûte de toute la partie. En effet, ce n´est plus le joueur qui perd, mais l´équipe qui perd. A première vue ça ne change pas grand chose mais pourtant...

Prendre l´avantage

Afin de prendre rapidement une avance précieuse sur l´adversaire, deux solutions sont possibles. La première est très risquée il s´agit du rush féodal. Chacun des coéquipiers doit rusher simultanément l´ennemi et déstabiliser son économie. Personnellement, je n´apprécie pas cette méthode car elle entraîne des parties courtes en solo avec peu d´intérêt (tout en engendrant un énorme risque si l´ennemi parvient à résister). C´est la raison pour laquelle je passe directement à la deuxième solution : le jeu collectif.

«L´union fait la force», n´oubliez jamais cette règle ! Afin de mieux comprendre comment vaincre facilement l´ennemi je tiens à vous rappeler quelques éléments. Pour ceux qui ont déjà fait des combats à mort, vous avez sûrement constaté que la supériorité numérique des troupes était capitale pour tenir tête à l´ennemi. Ceci n´est pas forcément vrai en RM mais c´est pourtant un très gros atout : vous devez forcer votre ennemi à envoyer ses unités au compte goutte sur vous. Imaginez une armée de 200 champions face à une autre composée de 100 champions. Le combat peut sembler inégal et la victoire des 200 champions ne fait aucun doute. Maintenant envoyons nos 200 hommes un par un et là, c´est la cata ! Ils vont tous mourir et ils n´entraîneront que peu de pertes chez l´ennemi. Cette petite histoire n´a rien de surprenant (si ce n´est qu´elle n´arrivera jamais), il s´agit plutôt d´un schéma afin de mieux comprendre l´enjeu de ce qui va suivre.

La séparation des forces adverses

Si «l´union fait la force», nous pouvons en déduire une réciproque logique : l´isolement fait la vulnérabilité. Et oui, comme le disait César, il faut «Diviser pour mieux régner». Je dois avouer qu´il n´était pas bête le César car même deux millénaires plus tard ses paroles sont toujours vérifiées... En effet, pour en revenir à l´histoire du paragraphe précédent, il faut tenter par tous les moyens de séparer les coéquipiers adverses et il faut les attaquer séparément. Votre armée combinée regroupant environ 200 hommes sera alors amenée à livrer bataille à deux armée de 100 hommes de manière successive. Il est donc une fois de plus logique que vous preniez l´avantage, même à forces égales. Pour effectuer cette mission, il vous faudra établir une frontière entre les bases ennemies qui sera votre base avancée.

Autant vous dire que cette base est hélas bien vulnérable car elle est prise entre deux fronts. Mais en fait, elle n´a pas pour rôle de rester intacte, elle ne sert que de bouclier afin de couvrir les arrières de votre offensive. Parmi vos adversaires, vous aurez une seule et unique cible sur la laquelle vous concentrerez toutes vos forces.

Remarque :

Il est très important de vaincre un joueur de l´équipe adverse car cela est synonyme dans 90% des cas de victoire. Les adversaires sont démoralisés car vous êtes en supériorité numérique, et ils se placent en situation défensive et reculent. De plus, très peu de joueurs savent repartir à zéro au bout de 30 minutes de jeu, mais sachez que de nombreux joueurs ne laissent pas tomber tant qu´il leur reste un péon. Dans la plupart des cas vous ne pourrez pas en finir avec votre cible du premier coup, car elle ira se réfugier chez son allié... Non, ne soyez pas en colère ! :)) C´est parfait ! Étant donné que l´économie du joueur cible a été anéantie il lui faudra un bon moment avant de bâtir une armée. Il va en priorité reconstituer sa population villageoise afin de se refaire une santé. Que-ce qu´il y a de bien dans tout ça ? Et bien il va aller puiser les ressources de votre dernier adversaire de taille, de même il risque de lui demander un soutien militaire et une aide financière lourde (tributs...). Il va donc se révéler être un parasite....

Les bases avancées intermédiaires

Revenons-en à notre base avancée, elle dispose comme je le disais de deux fronts, le premier en direction du joueur cible où votre victoire est imparable du fait du surnombre de vos troupes (ce qui implique très peu de pertes et une base rasée en un temps record). Et de l´autre côté des trébuchets et des unités militaires qui font le siège de votre base afin de pouvoir rallier l´autre front. Ce front n´a pour but que de résister et de gagner du temps, vous ne devez donc y utiliser que très peu de soldats et surtout des unités de contre peu coûteuses comme les piquiers ou les tirailleurs. Pour freiner la progression ennemie, multipliez le nombre de forums et de châteaux. Votre base sera sans doute détruite à la fin de l´offensive, mais il sera trop tard pour l´ennemi qui ne pourra pas vous empêcher d´anéantir la cité de son coéquipier. La seconde attaque aura alors lieu, vos troupes pourront revenir en retrait afin de stopper la percée dans votre base. Une fois de plus vos armées ne sont que très peu affaiblies par l´assaut précédent et une fois de plus vous êtes en supériorité numérique ! La victoire est donc proche.... Une fois cette ultime bataille de remportée, il ne vous reste plus qu´à assiéger votre dernier opposant qui ne tardera pas à céder. A ce stade, vous êtes en situation 2 vs 1, avec une économie bien plus puissante car vous contrôlez les 3/4 de la carte et en plus votre armée bien qu´amoindrie est toujours présente.

La mise en place des fronts

Dans un premier temps, vous devez boomer une fois arrivé à l´âge des châteaux en construisant en masse des forums afin d´augmenter la production de villageois. En parallèle, vous pouvez former des bataillons de cavalerie et de béliers pour ennuyer l´ennemi. Maintenant, il faut savoir comment avancer en direction de l´ennemi tout en prenant le moins de risques possible... Une base délocalisée proche de l´ennemie est certes très utile mais elle reste un avant-poste très vulnérable. Il faut donc trouver un moyen de la renforcer. Ainsi un soutien mutuel des deux joueurs s´avère indispensable, toutefois aucun d´entre eux ne doit devenir un boulet pour le second. L´expérience a montré que la victoire d´une partie se résumait souvent au contrôle du territoire, il faut donc s´imposer sur la carte ! Mais une fois de plus ce n´est pas facile, surtout lorsque l´adversaire sait boomer correctement. De ce fait, vous risquez vous retrouver nez à nez avec lui une fois au centre de la carte : c´est la mise en place d´un front. Le front est le lieu où sont concentrés la majeure partie des combats ; ce dernier est souvent situé au centre de la carte, mais si vous parvenez à le délocaliser en direction de l´ennemi vous aurez un avantage certain.

La progression vers l´ennemi

Afin d´éloigner le front le plus possible de votre base initiale, votre boom doit se faire en avant, c´est à dire jusqu´aux portes de la cité ennemie. Là je ne vous apprends rien, tous les joueurs font ça, mais comment faire pour que le front soit du côté de l´ennemi ? En effet, si ce dernier est aussi rapide pour boomer il atteindra le centre de la carte au même moment.... Grrr... Comment prendre à coup sûr le dessus ?

Cela doit se faire en deux temps : tout d´abord, ne boomez pas à l´emplacement initial de votre base, réservez plutôt cet espace pour plus tard (n´oubliez pas qu´il est plus facile de reculer que d´avancer). Vous devez donc dès votre arrivée à l´âge des châteaux marquer la frontière sur la carte avant l´ennemi. Vous devez établir votre base principale au centre de la carte et à proximité de ressources. Cette base peut sembler faible mais que nenni ! Votre coéquipier doit faire de même, vous devez établir cette base en commun afin de bénéficier d´une défense commune beaucoup plus efficace. De plus cela vous permet de concentrer vos forces en un même point ce qui est très avantageux pour gérer les combats (car à ce stade la vision partagée est rarement développée).

Une fois cette base formée (vers la 20ième minute), vous devez progresser sans arrêt en direction de l´ennemi jusqu´à ce que vos bases se trouvent confrontées. A ce moment là vous avez établi le front loin de chez vous et vous contrôlez la majeure partie de la carte ! Ainsi, vous ne pouvez plus avancer, mais votre développement peut se poursuivre en retrait au niveau de votre base initiale.

Étant donné que vous êtes parti du centre de la carte en direction de son coin opposé, vous devriez être en mesure de faire une percée à l´âge des châteaux afin d´établir votre base intermédiaire (le fameux bouclier). Le passage vers l´impérial est proche et les ressources coulent à flot. Dès que vous parvenez à l´impérial, finissez la formation de votre armée jusqu´à presque atteindre la limite de population et lancez l´assaut soutenu par des trébuchets sur le joueur cible (40ième minute).

Je ne prétends pas que cette technique soit la meilleure, mais elle m´a sauvé la mise dans bien des situations périlleuses. De plus, je pense qu´elle est très facile à mettre en oeuvre avec un peu d´entraînement et elle s´adapte à pratiquement tous les types de cartes (hormis maritimes).

Les bonus d´équipes

J´ai récemment découvert qu´il existait des bonus d´équipe (c´est pour cela que ce paragraphe se situe à la fin), c´est à dire des atouts dont disposent certaines civilisations lorsqu´elles sont alliées. Un exemple ? Et bien lorsque vous incarnez les Goths, vos casernes produisent 20% plus rapidement. Mais cet upgrade s´applique aussi à tous vos alliés, c´est ce que l´on appelle un bonus d´équipe ! Ces derniers sont précisés sur la brochure de l´arbre des technologies dans la doc de AoK. Si vous n´avez pas envie de la chercher, ces infos se trouvent aussi lorsque vous appuyez F2 durant la partie. En tout cas, ces avantages permettent d´envisager certaines nouvelles techniques comme un alliance Perse-Vikings sur une carte maritime par exemple. Ainsi, les Perses disposent non seulement de plus de bois (50 points) mais ils bénéficient d´un coût réduit pour la fabrication des ports (-33%). Cela leur permet de construire un port immédiatement et d´être en mesure de faire un navire de pêche. De même d´autres alliances plus classiques comme Japonais-Vikings sont envisageables. Le joueur japonais peut tranquillement faire un boat boom (grâce à ses supers bateaux de pêches et au coût réduit du port) et d´un autre côté le joueur viking peut réaliser un rush de galères (grâce à des navires moins chers et surtout à une LDM augmentée de 50% - grâce à son allié japonais). Mais attention, ne confondez pas les attributs d´une civilisation aux bonus d´équipe, ce sont deux choses distinctes. Pour les cartes terrestres j´en déduis la chose suivante, un allié Teuton vous protège très bien face à la conversion des moines et encore mieux, un allié chinois offre 45 points de nourriture supplémentaires à toutes vos fermes ! Il nous faudra donc dorénavant des joueurs chinois pour permettre à tous les joueurs de bénéficier de cet atout majeur. Je vous laisse consulter l´ensemble des bonus d´équipe et si vous avez des idées pour fonder de nouvelles tactiques ou méthodes de jeu, n´hésitez pas à m´en faire part.

En clair, dans les jeux d´équipe voici ce qu´il faudrait :

- sur une carte maritime ou continentale un joueur Viking comme allié pour le coût des ports, et éventuellement un allié Japonais lorsque la partie se joue essentiellement sur la mer (îles..).
- sur une carte de type Arabie, un allié Goth ou Chinois selon les priorités (Goth, priorité militaire : casernes qui produisent 20% plus rapidement ou Chinois, priorité économique : les fermes disposent de 45 points de nourriture supplémentaires).

Cette trouvaille justifie donc le fait qu´une équipe ne doit pas comporter plusieurs civilisations identiques. Lorsque nous aurons à affronter d´autres clans, deux alliés parmi ceux cités plus haut seront indispensables. Les Chinois sont incontestablement les plus gros car 45 points de nourriture sur chaque ferme ce n´est pas rien. Avec mes Teutons, les fermes vont devenir excessivement rentables :)) ! De plus, pour une carte qui nécessite un boat boom, il faut un joueur viking ! Voilà, mais je suis ouvert à toute autre suggestion.
Retour au sommaire sur les stratégies : Age of Kings - Guide stratégique.

Voir aussi :
Article sur Age of Empires 2 : The Age of Kings,
Extension officielle du jeu : The Conquerors,
Age of Empires III : nouvel opus de la série des Age of Empires.